Aller au contenu principal
Published: 30 March 2020

Edward Boaham profile picture

Le mois dernier, nous avons accueilli Edward Boamah au sein de l'équipe d'Organisation de Digital Earth Africa (DE Africa). Edward est notre Directeur Technique basé au Ghana et apporte une richesse de connaissances en SIG et en télédétection. Il partage son expérience sur le terrain, les défis auxquels il est confronté et l'impact qu'il voit que DE Africa a sur le continent.

Le rôle du directeur technique

À titre de directeur technique, Edward jouera un rôle central dans la transition des cubes de données régionales de l'Africa vers le DE de l'Afrique, en soutenant le développement des capacités en encourageant l'utilisation des services du DE de l'Afrique et en s'engageant auprès de notre réseau de partenaires à travers l'Afrique. Au fils des ans, il a accumulé des connaissances et une expérience dans le développement de bases de données spatiales, la construction d'outils de collecte de données et de modèles analytiques et le travail avec des tableaux de bord d'applications web et des applications SIG mobiles. Sa contribution dans le déploiement d'infrastructures pour divers ministères sectoriels au Ghana et de projets régionaux comme l'ARDC sera essentielle au fonctionnement de l'Afrique de l'Est. En plus de son expérience en matière de formation et de renforcement des capacités, de son travail avec les institutions multinationales comme SERVIR et l'engagement des clients, Edward est bien équipé pour soutenir l'accès et l'utilisation de l'ED Afrique afin d'améliorer l'analyse et la prise de décision sur le continent.

Surmonter les obstacles et les défis

Lorsqu'on lui demande quel est le principal obstacle à l'utilisation des données d'observation de la Terre pour l'Afrique à l'aide des données d'observation de la Terre (OT), Edward a noté la nécessité de renforcer la sensibilisation. En dehors de l'industrie géospatiale, il existe peu de connaissances sur les utilisations de l'OT et les avantages pour tous les secteurs, ce qui empêche d'en exploiter tout le potentiel. Il compte bien relever ce défi dans le cadre du programme DE Africa et faire en sorte que ces informations soient faciles à utiliser et à comprendre pout tous.  Développer des produits continentaux pour aider au suivi et à l'évaluation. 
Les ressources naturelles de l'Afrique et le transfert de ces connaissances pour tous les pays est ce qui enthousiasme le plus Edward dans son rôle.

L'avenir de l'observation de la Terre en Afrique

La vision d'Edward est que tous les Africains, des professionnels de la haute technologie au gouvernement, aux décideurs politiques et à la société civile s'approprieront DE Africa. Il est passionné par le partage de la façon dont l'OT peut être utilisé pour la gestion de l'eau, la compréhension des impacts de la déforestation et de l'information sur la planification et l'urbanisation de la ville, mais voit l'OT utilisé par tout le monde et par n'importe qui en raison de sa facilité d'accès.