Aller au contenu principal
Soumis par admin le 4 November 2019

Digital Earth Africa s'appuiera sur des données prêtes à l'analyse pour assurer des analyses de séries chronologiques efficaces et une interopérabilité des données. Un grand défi pour la communauté de l'observation de la Terre(EO)consiste à extraire de grandes quantités de données satellitaires et à les transformer en produits prêts à l'emploi pour la prise de décision. À un grand EO: Big Data ,evènememnt parallèle dans le cadre de la semaine du Groupe de l'observation de la Terre (GEO)2019,un thème principal étais le rôle des fournisseurs de données et des agrégateurs dans la résolution de ce problème et l'appel à la coordination internationale.

Réflexions d'un expert en accès libre et open source

Nous voulons tous des données prêtes à l'analyse, la question est de savoir ce que nous allons en faire. Le Dr. Gilberto Camara, Directeur du Secrétariat GEO, a partagé certaines de ses réflexions, voici nos trois pointsc clés:

  1. Le modèle zéro téléchargement - nous pouvons donner aux utilisateurs les moyens de relever les défis liés à l'environnement et au développement si nous pouvons rendre les données plus faciles à obtenir.
  2. Une convergence concertée- nous avons besoin d'accord et de coopération dans la communauté de l’OE pour passer à la convergence concertée des plateformes pour les grands outils d’OE.
  3. Un nouveau monde - des données prêtes à l'analyse sont un point de départ important pour un nouveau monde. Nous devons donc repenser la manière dont nous extrayons les informations de la communauté EO et concevons une norme pour les cubes de données.

Big Data ouvre de réelles opportunités

Panel Panel 2

Big EO va produire d’énormes ressources de données prêtes à l’analyse globales, la séance a ensuite amené le panel à partager ses perspectives et ce que cela signifie pour ses organisations.

Joe Flasher - Responsable des données géospatiales ouvertes pour les services Web Amazon:

Le partage de données sur le cloud signifie qu'il peut analysé rapidement et efficacement en utilisant des ressources informatiques à la demande. Les utilisateurs peuvent utiliser les données satellites en pétaoctets sans avoir besoin de les télécharger ou de stocker leurs propres copies, ce qui réduira considérablement le temps nécessaire à l'analyse.

Brian Killough - Chef du bureau d'ingenierie des Systèmes CEOS:

La simplification et la normalisation des ensembles de données globaux sous la forme de données prêtes à l’analyse seront essentielles pour garantir leur impact. Maintenant que nous disposons de données ouvertes et gratuites ainsi que d’outils tels que le cube de données ouvertes, nous pouvons faire venir beaucoup plus d’utilisateurs mondiaux.

Virginia Burkett - Scientifique en chef de l'USGS pour le changement climatique et l'affectation des sols:

Les données globales prêtes à l’analyse forniront à la communauté une importante capacite d'analyse. Avec la migration cloud, cela révolutionnera l'accès public et l'utilisation des données satellitaires et offrira un potentiel considérable pour améliorer notre compréhension des processus de la Terre.

Astrid Koch - Expert principal de la Commission européenne:

Les données prêtes à l’analyse globales doivent être axés sur l’utilisateur et utilisées comme un outil permettant de résoudre les problèmes mondiaux. Nous devons approfondir notre coopération internationale pour en faire une réalité.

Le grand OE: L’événement Big Data a été animé par Adam Lewis, directeur général de Digital Earth Africa et Daniel Wicks, responsable de l’observation de la Terre chez Satellite Applications Catapult et la vidéo en direct est disponible sur Internet.